ombre

Journée Sacrée 18 du 10-2-2013

« L’Ombre fut tellement aimée qu’elle est devenue Clarté » écrivait Marie Élia dans son livre : Rencontres avec la Splendeur.
Elle nommait cette lettre sacrée : L’Androgyne, à cause de sa forme qui montre deux figures qui se regardent et célèbrent leurs épousailles et s’unissent à la base de la lettre comme étant issues de la même cellule de vie.
Je vous invite donc, en ce beau dimanche à la rencontre de cette lumineuse vibration 18 de la Clarté Intérieure afin qu’elle rayonne dans toutes les fibres intimes de votre être.
Pour commencer, allons voir le calcul de cette journée universelle
10(jour) + 2(février) + 6(2013)
10 + 2 = 12
Donc 12 + 6(2013) = 18
La Clarté du chiffre 18 est une lumière axée vers l’intérieur afin d’explorer toutes les parties de notre être. C’est surtout les parties ombrageuses que cette Lumière désire toucher, celles qui sont cachées et oubliées depuis si longtemps par toutes sortes de blessures comme pour replonger très loin dans les replis de notre inconscient.
Elle s’appelle TSADDÉ, cette Étincelle Divine qui lorsqu’elle descend au plus profond de soi fait remonter bien des émotions retenues, des pleurs étouffés, des peines réprimées afin que les larmes viennent purifier les jardins des secrets trop longtemps gardés et puissent finalement guérir par cette eau libératrice tant de blessures mémorielles.
C’est la seule carte de tarot parmi les 22 dont la lettre sacrée prend toute la place.
Elle est Divine de par son ascension jusqu’à la 18e Dimension, là où se trouve les âmes-sœurs qui ont parcouru tous les sillons terrestres à la recherche incessante de cette autre partie du Soi (féminine ou masculine) et qu’après cette fusion couronnée du Roi et de la Reine, ils marchent vers leur lumière d’origine, celle de l’androgynie jusqu’à la Divinité Primordiale de la Source.

18_clarte
Voyons sur la carte la femme, l’aspect yin, telle une lune qui porte à son ventre les 4 phases de son énergie féminine puisqu’elle participe à la création de toute étape de croissance et de gestation.

Puis elle accueille à son centre-cœur l’homme.
Et le place au centre de la Vie.

Voyons l’homme, l’aspect yang, tel un soleil radieux qui illumine de tous ses rayons la chaleur et la puissance dans ses 4 étapes d’éclosion et de floraison de son énergie masculine puisqu’il participe à l’expansion de la création
Puis il accueille en son centre-coeur la femme
Et la place au centre de la Vie.

Ainsi ils deviennent couronnés Roi et Reine de par leur amour fusionné pour finalement entrer dans le Royaume du Père Créateur.
Invitons cette semaine la lettre sacrée TSADDÉ au centre de notre cœur afin qu’elle pénètre dans toutes les cellules de notre corps.
Laissons Sa couleur rouge éclatante et profonde couler comme la vie, l’amour ainsi que la patience dans la gestation, au fil de notre confiance à s’abandonner à la Lumière qui nous habite, qu’elle que soit le nom qu’on lui donne….
La Lumière reste la Lumière….la Lumière EST.
A nous seul de lui donner tout son sens de vérité et de clarté.
Ressentons Son énergie puissante afin qu’elle révèle et réveille nos inspirations créatrices, artistiques et spirituelles telles que la clairvoyance et la médiumnité.
Et que la Clarté se fasse à l’intérieur de nous permettant la libération des lourdeurs qui creusent encore les lignes temporelles du passé, celles qui retiennent les non-dits, les refoulements et les ressentiments.
Et pour terminer, si nous faisions ce petit exercice, d’exorciser justement toutes ces énergies afin qu’elles cessent de nourrir cette partie ombre, elle qui n’attend que notre lumière et notre amour pour se transformer et vivre en pleine lumière, au grand jour, puis ETRE……vrai….libre…léger…harmonieux et lumineux.

Sur ce, je vous souhaite une belle pratique spirituelle avec la vibration sacrée 18 de la Clarté Intérieure
A dimanche prochain pour une autre numérologie sacrée
Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’écrire.
Murielle Robert

© Tous droits réservés LaPresseGalactique.org
LaPresseGalactique.org, Titre: La Clarté Intérieure

Vous pouvez partager ce texte à la condition d’en respecter l’intégralité et d’en citer la source et l’auteur.