Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 07:50

   

21 décembre 2012 – Le point Zéro

Transmis par Arcturius, le 1 décembre 2012
         

21 – 12 – 2 0 1 2 … Date Cosmique de la Peur

! AVERTISSEMENT !
LE 21 DECEMBRE 2012 N’EST PAS LE JOUR DE LA FIN DU MONDE !
CETTE CROIX N’EST PAS UN ALIGNEMENT PARFAIT
2012 N’A RIEN A VOIR AVEC LES MAYAS

Le CALENDRIER MAYA à été étudié en profondeur et sérieusement depuis quelque temps, entre autre par le Dr J. Calleman et Ian Xel Lungold. Il s’avère que le compte long (qui est différent du calendrier Tzolkin) ne se termine pas le 21 DECEMBRE 2012 mais le 28 OCTOBRE 2011. Date de l’accomplissement du plan cosmique (les 9 cycles galactiques et les 13 cieux).

Le 21 DECEMBRE 2012 comme fin du calendrier MAYA est une croyance basé sur la fantasie de vouloir faire correspondre le calendrier au phénomène astronomique connue (alignement des planètes et du centre galactique sur le plan écliptique solaire) et s’est avéré fausse. C’est astronomiquement FAUX !

Puis le déluge revint et celui qu’on appelait Marduk, Apep, Seth, Typhon, Némésis, Shiva, Gung-gung, La grande Noire, Le Dragon Rouge, Le grand Phœnix, Yahweh, Quetzalcoatl, Lucifer, Wormwood, Étoile Bleue, Étoile Rouge, Fier Messager, Grande Étoile, Grande Comète, La Comète du Jugement Dernier, The Day of the Lord, Le Jugement Dernier, Le Perturbateur, l’Intrus, Christos, l’Invité Céleste, NIBIRU alias NEB-HORUS (le seignerur Horus), revint encore une fois imposer son cycle à la terre et aux hommes …

Il s’agit de la préparation du retour d’ORION dans le ZODIAQUE (circa 2160) régénéré sous le nom d’ HORUS et assimilé à LUCIFER / VENUS. C’est l’âge du verseau connu également comme l’âge d’ HORUS. Cette période indique également un changement climatique.

Voir : Secret du Zodiaque

Au lever du Soleil du 21 décembre 2012 et pour la première fois depuis 26.000 ans, le Soleil se lèvera pour se joindre à l’intersection de la Voie lactée et du plan écliptique.

Symboliquement, cette croix cosmique est considérée comme une incarnation de l’Arbre Sacré, l’ ARBRE DE VIE de la KABBALE, un arbre reconnu dans toutes les traditions spirituelles du monde.

Le 20 mai 2012 il y aura une Éclipse annulaire du SOLEIL, le 6 JUIN 2012 (6-6-12) ce déroulera dans le ciel le Second et dernier TRANSIT DE VENUS du siècle (un phénomène assez rare!). Puis, le 13 novembre 2012 nous pourrons voir une Éclipse totale de SOLEIL (visible dans le nord de l’Australie et dans le Pacifique sud).

2012 ET RELIGIONS

Le solstice hiver du 21.12.2012 marque la fin de l’année 2012. Le soleil sera au plus bas pendant 3 jours jusqu’à Noël, le jour de la renaissance symbolique du soleil (Jésus / Horus).

Sur le billet de 1 dollar américain, nous découvrons le texte » NOVUS ORDO SECLORUM » qui veux dire NOUVEL ORDRE SECULAIRE, le mot séculaire indiquant un SIECLE.

La FED a été crée en 1913 et également le billet d’un dollar.

2012 puis 2013 devraient marquer la fin de ce siècle et le début du chaos mondial économique, puis l’instauration d’un nouvel ordre et d’une nouvelle monnaie, comme l’indique la devise du rite Ecossais maçon » ORDO AB CHAOS » (un nouvel ordre à partir d’un chaos).

Pour instaurer le calendrier du N.O.M. il fallait bien posséder les textes anciens et les connaissances des égyptiens et des autres civilisations avant eux.

L’alignement cosmique du 21 décembre 2012 représente donc symboliquement l’ARBRE DE VIE de la KABBALE ou l’alignement des planètes du CHANDELIER à sept branches, le Menorah, pour la réalisation d’un plan cosmique. On peut évidement penser au GRAND ISRAEL et la reconstruction du TEMPLE de SALOMON (SOL-OHM-MOON), le projet ultime des sociétes secrètes.

Voir : L’agenda Occulte

TRANSIT DE VENUS DU 6 JUIN 2012

Le Phénomène Astronomique de 2012 est le transit de Vénus

Ce n’est qu’en 1966 que les astronomes connurent exactement la durée d’un jour vénusien, c’est à dire la durée de la rotation de la planète autour de son axe. Cette rotation sidérale équivaut à 243 jours terrestres et surprise, Vénus est la seule planète du système solaire à tourner à contre sens des autres. Cette rotation sidérale rétrograde constitue une énigme pour les scientifiques. De plus, cas unique, l’orbite de Vénus est un cercle presque parfait, son excentricité n’est que de 0,007, moins de 1%.

Les coïncidences étranges concernant les relations de Vénus avec la terre sont nombreuses. Les deux planètes sœurs sont en harmonie. La période de rotation de Vénus avec la période de révolution de la Terre sont synchronisées. La terre effectue deux révolutions autour du soleil au cours de trois jours vénusiens : 365×2 = 730 et 243×3 = 729 (9 au cube).

Huit années terrestres égalent treize ans de Vénus : 365,25×8 = 2922 et 224,7×13 = 2921,1.

Tous les 584 jours, lors de la conjonction de Vénus avec le soleil, la planète nous présente toujours la même face. En effet, en 584 jours elle a effectué 4 révolutions synodiques de 146 jours par rapport à la Terre ; c’est à dire qu’en fonction du mouvement des deux planètes un point fixe quelconque sur Vénus s’est retrouvé face à la Terre tous les 146 jours. Alors que ce même point se présente tous les 116,7 jours face au soleil.

Au cours de huit années de la Terre, alors que les cinq conjonctions de Vénus avec le soleil dessinent un pentagone dans le ciel, il s’écoule :

  • - 12 rotations sidérales de Vénus autour de son axe.
  • - 13 révolutions sidérales (années vénusiennes de 224,7 jours).
  • - 20 rotations synodiques de 146 jours par rapport à la terre.
  • - 25 rotations synodiques de 116,7 jours par rapport au soleil.

Les synchronisations, il est vrai, ne sont pas rigoureusement exactes, mais elles présentent tout de même une précision de l’ordre de 0,2% et 0,03%, ce qui est déjà exceptionnel. Ajoutons à cela que la période de huit ans est celle de l’octaétéride des Anciens qui comptait 99 lunaisons.

Comme le 8 juin 2004, la conjonction de VENUS et du SOLEIL du 6 JUIN 2012 sera un événement céleste extraordinaire, puisque la planète passera juste devant le disque solaire. C’est un phénomène très rare observé chaque fois par les astronomes du monde entier depuis 1639. Ces passages précis se produisent régulièrement tous les 113 et 130 ans par paires espacées de huit ans. Ils ont lieu soit en décembre au nœud ascendant, soit en juin au nœud descendant. Le nombre moyen des passages est de quatre en 243 ans ; encore une coïncidence.

Dans l’antiquité, les astronomes grecs, égyptiens, babyloniens et chinois connaissaient Vénus et notaient ses mouvements.

Les Grecs anciens pensaient que les apparitions matinales et vespérales de Vénus correspondaient à deux objets différents, Hesperus l’étoile (Une étoile est un objet céleste émettant de la lumière de façon autonome, semblable à une énorme boule de plasma) du soir et PHOSPOHRUS l’étoile du matin.

On attribue à Pythagore la découverte qu’il s’agissait de la même planète. Au IVe siècle av. J.-C., Héraclide du Pont émis l’hypothèse que Vénus et Mercure orbitaient autour du Soleil et non de la Terre. Aucun élément ne permet d’affirmer que ces cultures connaissaient les transits, cependant les grecs organisaient les jeux olympiques selon les PENTACLES de vénus, comme c’est toujours le cas de nos jours …

Voir : Jeux Olympiques occultes

Vénus était importante pour les civilisations précolombiennes, en particulier pour les Mayas qui la nommaient Chak ek, « la grande étoile » et lui accordaient peut-être plus d’importance qu’au Soleil ; ils identifiaient Vénus au dieu KUKULKAN, équivalent maya de QUETZALCOAT et basaient leur calendrier (Un calendrier est un système de repérage des dates en fonction du temps. Ces systèmes ont été inventés par les hommes…) essentiellement sur les cycles de Vénus. Dans le Codex de Dresde, les Mayas tracèrent le cycle complet de Vénus, mais malgré leur connaissance précise de ses mouvements, ils ne mentionnent pas le transit.

Bien qu’au XVIIe siècle les astronomes savaient calculer les distances relatives de chaque planète par rapport au Soleil en terme de distance Terre-Soleil (c’est-à-dire en unité astronomique), cette unité de base n’avait jamais été précisément mesurée. Johannes Kepler fut le premier à prédire un transit de Vénus pour 1631, mais il ne fut pas observé car la prédiction de Kepler n’était pas assez précise.

L’ÂGE DU VERSEAU

L’Ere du Verseau ne correspond à aucun phénomène astronomique remarquable

Plusieurs sociétés secrètes, mouvements et sectes annoncent l’AGE DU VERSEAU pour 2012. L’ère du Verseau ne correspond à aucun phénomène astronomique remarquable! Les « ères » dont on parle dans le new age sont au contraire des intervalles de temps relativement égaux. La conséquence est qu’elle ne peuvent pas avoir de limite très précise : tout ce que l’on peut dire est que la position du point vernal est « en gros » dans telle ou telle constellation; et qu’il est actuellement entre Poissons et Verseau.

Voir : L’Âge du Verseau

2012 ET LES MAYAS

LE POINT ZERO MAYA = 28 OCTOBRE 2011

Le calendrier MAYA à été étudié en profondeur et sérieusement depuis quelque temps, entre autre par le Dr J. Calleman et Ian Xel Lungold, et il s’avère que le compte long (qui est différent du calendrier Tzolkin) ne se termine pas le 21 décembre 2012 mais le 28 OCTOBRE 2011. Date de l’accomplissement du plan cosmique (les 9 cycles galactiques et les 13 cieux). Le 21 décembre 2012 comme fin du calendrier maya est une croyance basé sur la fantasie de vouloir faire correspondre le calendrier au phénomène astronomique connue (alignement des planètes et du centre galactique sur le plan écliptique solaire) et s’est avéré fausse. Ian Xel Lungold était membre de l’église de scientologie!

Pour le décompte (le jour ZERO), pas plus que le compte calendaire, le compte long Maya ne peut être considéré comme un calendrier. Il s’agit, en effet, de dater les jours à partir d’une origine et de façon linéaire. Le système comprenait plusieurs « unités périodiques » que les mayas « entassaient » pour marquer la date voulue. Chacune des périodes était associée à une représentation spéciale qui pouvait revêtir différentes formes comme les glyphes …

L’origine de ce compte était fixée à la date nommée 13 baktun, 4 ahau, 8 cumku correspondant au 12 août 3114 av. J.C. de notre calendrier grégorien (11 août -3113). C’est du moins une des dates possibles pour les différentes hypothèses dont les plus retenues actuellement sont 11, 12 ou 13 août 3114 av. J.C. Le JOUR ZERO du Compte long Maya, correspond donc au 13 août 3114 avant notre ère, ce qui correspond à la date du calendrier Julien 584.283.

Cette date se décompose comme suit : compte long : 0.0.0.0.0 ; calendrier Tzolkin : 4 Ahau ; calendrier Haab : 8 Cumku. Elle est aussi quelquefois notée 13.0.0.0.0 au lieu de 0.0.0.0.0 signifiant certainement ainsi la fin d’un cycle précédent. Le cycle actuel se terminera lorsqu’il sera arrivé à nouveau à 13.0.0.0.0 soit en 2012.

Selon certaines hypothèses, la date 0.0.0.0.0 correspondrait, pour les Mayas, à la date de création du monde ou celle de la naissance de certaines de leurs divinités. Pour le grand spécialiste américain de l’astrologie Maya, Bruce Scofield, pense que d’après les inscriptions mayas trouvées sur les stèles, le début du cycle de 5 125 ans.

C’est à cette date que la planète Vénus était apparue pour la première fois au-dessus de l’horizon terrestre, marquant la naissance du cosmos actuel.

Le jour « zéro » du Compte long Maya, correspond au 13 août 3114 avant notre ère, ce qui correspond à la date du calendrier Julien 584.283. Cette corrélation a été connue grâce à 3 chercheurs : Goodman, Martinez et Thompson (GMT). Nous sommes également dans un cycle de 13 ans qui a débuté le 21 décembre 1999. Ces trois cycles prendront fin le 21 décembre 2012 .

Le 21 décembre 2012 marquerait la fin du grand cycle 13-baktun dans le calendrier Maya (13 baktuns = 13 cycles de 144 000 jours: 1 872 000 jours soit plus de 5125 ans).

La date de 13.0.0.0.0 donne une idée de la date Maya de la création du monde : 6 Sep 3114 BC (Julien) = 11 Aug 3114 BC (Grégorien). Le Compte Long 13.0.0.0.0 devrait de nouveau être atteint le 21 décembre 2012. Les prévisions des Mayas étaient si précises qu’elles se basaient sur une unité de temps qui correspond à 1 millième d’une journée de 24 heures, soit moins de 1 minute et trente secondes.

La compréhension maya du temps, des saisons, des cycles est vaste et complexe. Les Mayas ont eu 17 calendriers différents, dont certains décrivent les événement temporels de façon précise pendant plus de 10 millions d’années.

Le calendrier qui attire l’attention, depuis 1987, est appelé le « Tzolk’in » ou « Cholq’ij ». Il est basé sur le CYCLE DES PLEIADES et de VENUS et est considéré comme sacré et détermine d’importants tournants de l’histoire de l’humanité.

Le Calendrier MAYA est composé de 9 CYCLES DE TEMPS imbriqués qui se terminent tous simultanément en 2012. Chauqe niveau, les INFRAMONDE évolue vingt fois plus vite que le précédent, ce qui provoque une accélération exponnentielle du temps et de l’Evolution.  

Ainsi, 2012 est cette date remarquable où un grand cycle de 16,4 milliards d’années et ses huit cycles imbriqués vont culminer.

La Grande Transformation : Cinquième soleil, cinquième dimension, cinquième élément.

Après une période de transition 1987-2012 (destruction de l’environnement, chaos social, guerres, bouleversements planétaires, cataclysmes en série, etc.), les gardiens du Temps Mayas considèrent le 21 décembre 2012 (le solstice d’hiver) comme la date de la renaissance, le début du Monde du Cinquième Soleil.

Puis viendra le Changement d’Âge, le temps de la « Grande Transition » vers ce que les Mayas appelaient « l’Âge Itza », l’âge de Lumière et de Sagesse qui apportera la conscience de la multidimensionnalité (5ème dimension).

Ce sera le démarrage d’une nouvelle Ère résultant du réalignement de l’axe polaire avec le centre de notre galaxie.

En tout, les Mayas ont 17 calendriers différents, dont certains décrivent les événement temporels de façon précise pendant plus de 10 millions d’années.

CI-contre: Détail de l’un des calendriers mayas montrant le cinquième Dieu du Soleil Toniatiuh entouré des représentations des quatre cycles de création et de destruction précédents. (Cancun – Mexique).

Il est aujourd’hui établi que le point de départ de ce calendrier, le jour « zéro » du Compte long Maya, correspond au 13 août 3 114 avant notre ère. C’est à cette date que la planète VENUS était apparue pour la première fois au-dessus de l’horizon terrestre, marquant la naissance du cosmos actuel.

Ce compte long n’a pas seulement trait au cycle régulier de Vénus autour de la Terre, qui dure en moyenne 584 jours, mais aussi à son cycle complet par rapport à la rotation de l’axe de la Terre, un cycle qui se compte en millions d’années.

Les mayas se préoccupaient beaucoup des infimes variations qui créé un décalage entre le plan de rotation de Vénus et l’axe de rotation de la Terre elle-même. Toutes les dates de leur calendrier fait référence au « Grand cycle de Vénus ». Le manuscrit Maya désigné sous le nom de « Codex Cospi » montre différents aspects de Vénus. Ainsi, avec les cycles de Vénus, les Mayas pensaient pouvoir prédire ce qui arriverait à chaque « mort » de Vénus.

Les anciens Mayas ne sont pas contents de l’ interprétation d’ anthropologues qui inventent des histoires à propos des Mayas. Certains annoncent la fin du monde pour décembre 2012 alors que c’est faux, le monde ne va pas se terminer. Il sera transformé.

Cette période de transition en 2012 se traduit par une énergie colossale de destruction de l’environnement, de chaos social, de guerre et de changements terrestres. Tout ceci avait été prévu de longue date par les anciens Mayas. Les Gardiens du Temps mayas considèrent le 21 décembre 2012 comme la date de la renaissance, le début du Monde du Cinquième Soleil. Ce sera le démarrage d’une nouvelle Ère résultant du réalignement de l’axe polaire avec le centre de notre galaxie.

Le 3 aout 2004 en Grande-Bretagne à proximité du tumulus de Silbury Hill (site de Stonehenge), un Crop Circle extrêmement élaboré a été découvert dans un champs. Désigné par de nombreux spécialistes comme « le crop circle de l’année » et aussi grand qu’un terrain de football, le Cercle de récolte fait directement référence au calendrier Maya et à ses symboles.

Baptisé « Jour du Destin » par certains, « Jugement Dernier » ou encore « Fin des Temps » par d’autres, ce majestueux cercle de cultures de plus de 150 mètres de diamètre évoque irrésistiblement la symbolique des anciens calendriers mayas et aztèques.

LSteve Alexander, un expert qui a photographié des centaines de cercles de récolte à travers le monde, commente cette incroyable formation : « C’est le cercle de récolte le plus complexe que j’ai jamais vu! je sais qu’un tas de gens pensent que tous ces cercles sont faits artificiellement par la main de l’homme, mais pour celui-ci c’est très peu probable. Cela prendrait des jours pour réaliser un dessin aussi gigantesque : or ce cercle est apparu en une nuit ! »

Le cercle de récolte présente sur son pourtour une suite binaire bien connue des anthropologues spécialistes de l’Amérique précolombienne. On en retrouve notamment des éléments sur le socle circulaire d’une statue du XVIème siècle représentant le dieu aztèque Xochipilli et découverte dans les années 1850 sur un versant du volcan Popocatépetl, près de Tlamanalco au Mexique.

Xochi signifie fleurs ou végétation et Pilli signifie Prince. Dans la tradition maya-aztèque, Xochipilli est le dieu de la végétation, des fleurs et des récoltes, mais aussi celui de l’amour, de la beauté, de la musique et de la danse.

La statue est faite d’une seule pièce, et d’après le grand anthropologue espagnol Carlos Barrios, qui a passé 25 années au Guatemala chez les Mam, »les Gardiens du Temps » selon la tradition maya, elle représente le dieu assis sur la Terre en train d’organiser et d’harmoniser les cycles du temps.

Selon les Olmèques, les Mayas et les Aztèques, ainsi d’ailleurs que dans la tradition indienne et mésopotamienne, le temps n’est pas linéaire mais procède de cycles qui se répètent continuellement : de la même manière que les planètes, les systèmes solaires et les univers naissent, meurent et renaissent de leurs cendres, les particules du temps se répètent indéfiniment en s’enroulant autour d’elles-mêmes sur le serpent de l’infini.

Les différents calendriers Mayas et Aztèques présentent tous l’année 2012 comme marquant la fin du Cycle actuel, celui du « Quatrième Soleil », et le commencement d’un nouveau Soleil, le Cinquième, celui de l’àge Cosmique dont on ne peut se faire aucune idée à travers nos repères actuels.

C’est pourquoi l’extraordinaire cryptogramme de Silbury Hill, inspiré de ces calendriers, se réfère probablement lui aussi à cette échéance de l’année 2012.

Le chercheur britannique C. Lewis a travaillé sur le fonctionnement du système de mesures utilisé dans les anciens calendriers mayas et aztèques son adaptation au cercle de Silbury Hill. Selon lui, il ne fait aucun doute que le diagramme figuré sur ce crop circle d’un genre tout à fait nouveau indique une sorte de compte à rebours sur une minuterie en forme « d’horloge-calendrier » inspirée du modèle maya-aztèque.

Chaque carré interne valant 130 ans, la position de l’aiguille sur le dernier carré indique qu’il nous reste un peu plus de 5 % de ces 130 ans à parcourir, soit environ 8 années. Or, si l’on ajoute environ 8 années à août 2004, on tombe à peu près exactement sur l’échéance du 21 décembre 2012 correspondant à la fin des calendriers mayas.

Voir : Prophéties mayas

LE CYCLE DESTRUCTEUR

La terre, tout comme le soleil possèdent et subissent des cycles qui leurs sont propres. Des cycles qui sont peu de chose à l’échelle humaine mais qui ont de fois en fois de l’influence sur notre qualité de vie. Un de ces cycles possède une fréquence de 396 ans. Et, à tous les 13 cycles de ce 396 ans pour diverses raisons, la terre entre dans un cycle plus sévère de conséquence.

Ces 13 périodes de 396 années donnent un total de + ou – 5126 ans.

Ce supercycle de 5126 ans n’est pas constant, lui-même inscrit à l’intérieur d’un autre cycle qui est de la même durée que la précession des orbites soit 25.900 ans et dont le maximum aurait eu lieu il y a 10.256 ans. Les cycles subséquents incluant celui de 2012 sont le déclin de ce maximum et celui ci est probablement le dernier pour un moment. La quasi-totalité des grandes périodes de la terre et des sociétés de l’homme analysé s’harmonisent avec ce cycle de 396 ans.

La période actuelle de 5146 ans dans laquelle nous vivons présentement se terminera en 2012. Les changements climatiques et géophysiques et cosmologiques actuels, qui n’ont absolument rien à voir avec l’activité humaine, nous démontrent qu’un impact sévère se fait sentir depuis 20 ans.

Ce cycle est une période de 20 ans ayant débuté en juin 2000 et se terminera en décembre 2020. D’ici là, suivant les périodicités de la terre et le positionnement des planètes du système solaire des soubresauts géo climatiques importants sont à prévoir.

La période glacière laissa sur la planète des pôles de glace beaucoup plus importants qu’ils ne le sont aujourd’hui. La glace recouvrait la quasi-totalité de l’hémisphère nord et de l’hémisphère sud, ne laissant que l’équateur et autres endroits épars. La dernière période glaciaire s’est étalée de -110.000 ans à -15.000 ans. La TERRA INCOGNITA est identifiée ainsi à cause de son impact très important sur le développement des générations mégalithiques et modernes jusqu’à nous. Cette période débuta en 13.426 avant JC pour se terminer en 8280 avant JC.

La période mégalithique, qui est la génération d’avant nous celle des dolmens et des pyramides. D’une durée de 5146 ans elle aussi, elle débuta en -8280 av. J.C et se termina en -3134 av. J.C.

L’ après Déluge, la période moderne, comprend tout ce qui s’est produit depuis le dernier déluge jusqu’à ce jour. Elle débuta en -3134 av. J.C et se terminera en 2012.

Selon platon : « Quand, d’un autre coté les Dieux purgent la terre avec un déluge d’eau, les survivants furent des vieillards et des bergers qui vivaient sur les montagnes. Mais ceux qui vivaient dans les cités étaient happés par les rivières et transporté jusqu’à la mer. ».

Deux scientifiques américains, Richard Muller et Robert Rohde, avancent l’hypothèse que des extinctions massives, comme celle qui a emporté les dinosaures, se produiraient tous les 62 à 65 millions d’années. Or la disparition des dinosaures date de 65 Millions d’années…

Voir : Le Cycle Destructeur

La catastrophe climatique de 8280 avant JC eut un impact beaucoup plus sévère que celui de 3134 avant JC. Une des raisons est la présence d’un lourd manteau de glace, car le déséquilibre climatique a pour effet de gonfler le niveau des mers supprimant ainsi des milliers de kilomètres de côtes. Puis les brusques remontées de la mer engloutirent des régions entières parfois en quelques heures.

Le catacyclisme qui mit fin à la génération de Terra Incognita fit monter le niveau de la mer. Les derniers refuges importants des civilisations de l’époque du catacyclisme de 8280 avant notre ère : Le plateau mexicain (point d’origine de la civilisation mésoaméricaine); L’Altiplano péruvien des civilisations de la cote sud américaine; Le plateau d’Abyssinie point d’origine des peuples noirs de l’Afrique du nord; Le plateau d’Iran qui fut à l’origine des races nordiques; Le plateau de l’Himalaya qui fut à l’origine des races asiatiques. Autour des derniers refuges de l’humanité, la vie se développa à nouveau, puis en 3134 avant JC le déluge revint…

Voir : Terra Incognita

SOLAR MAXIMUM

Le cycle du pic de l’activité solaire est de 11 ans. Les taches solaires sont sombres, elles forment des régions sur le soleil, et la taille des régions qui apparaissent sur la surface du soleil sont liées à son champ magnétique qui agit sur notre système solaire et donc sur la terre.

Les erruptions solaires et les éjections de masse coronale sont donc des éléments qui agissent sur notre environnement planétaire. Le pic de l’activité solaire arrive donc tous les 11 ans, quand il y a le plus grand nombre de taches solaires visibles sur la surface du soleil. Ce phénomène de l’activité du soleil porte le nom de MAXIMUM SOLAIRE. (Solar Max).

Selon les analyses scientifiques, le prochain MAXIMUM SOLAIRE devrait culminer vers 2010/2012. Cela en ferait un des cycles solaires les plus violents des 50 dernières années, soit un des plus puissants des temps historiques tout court.

Ces résultats ne sont que les derniers d’une série d’indices convergents qui autorisent à penser que le cycle 24 sera exceptionnel. En 2008, le Soleil était d’un calme plat, comme le calme qui précède la tempête. Le prochain cycle de taches solaires serait de 30 à 50% plus actif que le précédent. Un catastrophe sur Terre est possible et ce qui est certain, c’est qu’une tempête de grande ampleur se prépare.

LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

L’activité humaine contribue à ce réchauffement localement, mais le réchauffement se produira quand-même avec où sans l’homme car ils sont issus de cycles naturels bien connu de certaines civilisations.

Le réchauffement de la planète est indéniable et nous en vivons les conséquences quotitienement. L’augmentation du CO2 dans l’atmosphère est tout simplement dû au réchauffement de la planète. Le CO2 n’est donc pas la cause du réchauffement mais la conséquence. Quelque chose d’une envergure formidable prend-il place dans notre système solaire à 150 millions de kilimètres de la Terre?

Le soleil démontre plus d’activité depuis 1940 en terme d’éruptions solaires que dans les 1150 dernières années combinées et ceci n’affecte pas uniquement la Terre mais bien le système solaire en entier. On assiste donc à un réchaufement du système solaire et non à un simple réchauffement planétaire local.

Voir : Réchauffement du système solaire

L’ANCIEN TESTAMENT ET LA BIBLE

Dans l’Ancien Testament de la Bible, les chapitres 11 et 12 du Livre de Daniel nous précisent qu’il y aura trois années et demi d’épreuves terribles pour l’ensemble de l’humanité (1290 jours), suivies de 1 mois et demi de bouleversements planétaires (45 jours supplémentaires) avant la fin des jours, soit à compter du 25 AVRIL 2009 (jour du début de la grippe porcine H1N1).

La partie de la prophétie qui a trait au « temps de la fin » démarre au verset 40 du chapitre 11 du Livre de Daniel et se termine à la fin du chapitre 12 (le dernier chapitre). Le verset 40 explique que les forces du Roi du Sud vont commencer par harceler le Roi du Nord, et que celui-ci déferlera alors sur le Roi du Sud avec sa puissante armée.

Cependant, si l’on parle de jours dans la Bible selon la règle d’or de ce livre sacré un jour ne fait pas en réalité un jour mais une année : Nombres 14:34 et Ezékiel 4:6 . « Un jour pour une année ».

Il y est écrit : « Au temps de la fin, le Roi du Midi se révoltera contre le Roi du Nord, (Les mouvements intégristes musulmans contre l’occident?) et le Roi du Nord fondra sur lui comme une tempête, avec des chars et des cavaliers et avec beaucoup de navires, pénétrera dans les terres et passera outre (Ce « passera outre » peut fort bien vouloir dire : « ne tiendra pas compte des mises en garde des gouvernements de la Terre »). Et il viendra dans le pays de beauté. (certainement l’Irak, car jadis, à l’époque de la Chaldée et de Sumer, Babylone était célèbre pour la beauté de ses jardins suspendus et la splendeur de son architecture, et la Mésopotamie pour ses merveilleuses palmeraies qui s’étendaient à perte de vue entre les rives fleuries du Tigre et de l’Euphrate. Certaines traditions situent l’Éden, le paradis terrestre, dans la vaste région s’étendant de la Mésopotamie à l’Arabie, dont la limite sud est le golfe d’Ade).

La fin de la prophétie (Chapitre 12, versets 11 à 13) dit exactement ceci : « À partir du temps où le Sacrifice perpétuel sera suspendu et où l’Abomination qui désole sera installée, il y aura 1290 jours. Bienheureux celui qui attend et qui parvient à 1335 jours ! Et toi, va jusqu’à la fin. Tu seras dans la paix et tu te tiendras dans ton lot si tu parviens à la fin des jours ». (Ce qui signifie vraisemblablement : tu seras alors prêt à hériter de ta véritable condition d’Homme).

L’Apocalypse de Saint-Jean mentionne un astre (Nibiru?), le baptisant du nom « d’Absinthe, amertume », [Apoc. VIII, 11]. Cette planète gigantesque, habituellement désignée sous le nom d’Hercolobus, est appelée par certains la « Planète Froide » et d’autres la nomment la « Planète Rouge » ; elle est incontestablement beaucoup plus grande que Jupiter, le géant colossal de notre système solaire.

2012 ET LES HOPIS

Les Indiens Hopis d’Arizona ont prophétisé depuis des siècles sur de nombreux événements d’ampleur planétaire. Ils avaient annoncé des générations à l’avance la venue d’une race d’hommes barbus, à la peau claire, montés sur des animaux étranges et portant des armes inconnues. Ceux-ci arriveraient d’au-delà de la grande mer de l’Est et auraient pour emblème la croix (le christianisme), mais ils allaient briser le cercle sacré de la nation et de l’harmonie avec la Mère Terre, en introduisant un mode de vie déséquilibré appelé Koyaanisqatsi qui serait éventuellement appelé à disparaitre. Les prophéties des Hopis sont en gros identiques à celles des Mayas.

L’une des grandes prédictions dit ceci: « Un jour certaines étoiles viendront ensemble en une seule rangée, comme cela s’est déjà produit il y a des milliers d’années. C’est le temps de purification pour la Terre. Des changements de climat et de nombreuses catastrophes peuvent se produire quand nous parviendrons à ce stade. Ce qui peut se produire alors personne ne peut le savoir réellement ». Des » étoiles en une seule rangée »? Voilà un élément qui évoque l’alignement de toutes les planètes prévu le 21 décembre 2012. D’après cette prophétie, outre d’immenses dégâts et pertes en vies humaines, ce serait le début d’une nouvelle ère glaciaire.

Selon les indiens Hopis:

Le premier monde a été détruit par un feu dévastateur qui vint du ciel et de la Terre.
Le deuxième monde a pris fin quand le globe terrestre a dévié de son axe et que tout fut recouvert de glace.
Le troisième monde a été anéanti par un déluge universel.
Le monde actuel est le quatrième et sera anéanti par les flammes.

2012 ET LES EGYPTIENS

Il y a quelques 10.000 ans, l’axe de la terre aurait basculé provoquant un glissement des pôles. Cet évènement les Égyptiens, (héritiers des Atlantes?), l’ont appelé » Le Grand Cataclysme « .

Le Grand Cataclysme se déroule pendant l’ère du Lion, aussi les égyptiens ont ils gravé deux lions dos à dos entre eux, le soleil coincé entre l’hiéroglyphe du ciel l’un vers le haut, l’autre vers le bas, c’est à dire le ciel d’avant et le ciel d’après. L’adolescent repésente surement l’humanité très appauvrie après le déluge.

Les Égyptiens vont accorder à Sirius une place considérable dans leur système de calcul du temps (son apparition annuelle qu’ils savaient parfaitement exacte annonçait les crues du Nil); mais aussi, à travers cette forme lumineuse, ils trouvèrent une autre forme de vénération de la divinité, et construisirent des Pyramides, qui ne sont pas autre chose que quatre triangles accolés se rejoignant en un point de Centre, le sommet. L’univers de l’esprit, dieu, esprit ordonné et non par hasard, Dieu Grand Architecte de l’Univers, siège au sommet du triangle, donc de la Pyramide, là où il n’y a de place que pour Un. Les Atlantes auraient transmis aux Égyptiens, ces secrets.

Il y a quelques 10000 ans, l’axe de la terre aurait donc basculé provoquant un glissement des pôles et un cataclysme planétaire. La disposition des pyramides suggère un lien avec l’Atlantide.

Des scientifiques ont en effet découvert que les pyramides d’Egypte étaient disposées suivant un schéma correspondant exactement à celui d’une zone de la constellation d’ORION, telle que celle-ci apparaissait en 10450 avant J-C, c’est à dire bien avant les débuts de la civilisation égyptienne, mais à une époque pouvant être celle des Atlantes.

Voir: L’Atlantide

LA RESONANCE SCHUMANN

Gregg Braden (greggbraden.com) a apporté la preuve scientifique du passage de la Terre à travers la ceinture de photons et du ralentissement progressif du rythme des rotations de la Terre. En même temps, il est parvenu à démontrer scientifiquement l’accélération de la fréquence de résonance de la Terre, la « Résonance Schumann ».

Selon G. Braden, quand la Terre arrêtera ses rotations et que la fréquence atteindra 13 cycles (13 Hz), nous serons au »Point Zéro ‘ du champ magnétique. Il pense que la Terre s’immobilisera puis commencera à tourner dans l’autre sens produisant un renversement dans le champ magnétique autour de la Terre et en elle.

Voir: La résonance Schumann

INVERSION DES PÔLES

Des paléobiologistes ont découvert des traces fossiles qui indiquent que « la vie semble avoir été inscrite, gommée et réécrite quatre ou cinq fois, depuis le Cambrien. Ce qu’ils ont constaté, c’est qu’à différentes époques de l’histoire, la vie s’est développée pour être ensuite presque instantanément gommée. A chaque cycle, il s’en est suivi une période où la Terre a été dépourvue de toute vie pendant des millions d’années. Les grandes extinctions de masse sont prouvées. Là encore, elles n’ont jamais été expliquées clairement. Rentrent-elles également dans ce schéma de mort et de résurrection cyclique ?

La Terre, comme une toupie, tourne de moins en moins vite sur elle-même. Elle boucle son tour aujourd’hui en 24 h mais il ne lui en fallait que 22 il y a 400 millions d’années.

Le champ magnétique terrestre serait-il en train de s’inverser ? Sur les 150 dernières années, l’intensité de la composante Nord-Sud du champ magnétique a décru de 10%. De plus, le pôle nord magnétique a été sérieusement perturbé ces trente dernières années.

La Terre n’a pas toujours été bleue. Il y a environ 750 millions d’années, elle aurait été entièrement recouverte de glace. Des pôles à l’équateur, une énorme couche de glace aurait recouverte toute sa surface. C’est du moins ce que pensent de nombreux climatologues. Toute trace de vie aurait été éliminée pendant cette longue période. Il y a 800 millions d’années, les continents actuels se regroupent en un seul bloc, la Rodinia. Puis, ce super continent se fissure sous l’effet d’une intense activité volcanique. Des mers s’ouvrent et de gigantesques quantités de basalte son libérées ce qui piège une quantité de dioxyde de carbone. L’effet de serre perd alors son efficacité et les températures s’effondrent, provoquant la plus grande période glaciaire de tous les temps.

Des études en paléomagnétisme ont établi que la polarité magnétique de la Terre « s’était inversée plus de 170 fois pendant les derniers 80 millions d’années ». Selon un article du géologue S.K Runcorn, Professeur à l’Université de Cambridge, « il ne fait aucun doute que le champ magnétique de la Terre est déterminé directement ou indirectement par la rotation de la Terre ».

Donc, l’axe lui-même de la Terre aurait changé. Plus simplement, la planète aurait basculé sur elle-même, ce qui aurait entraîné un changement de la localisation des pôles géographiques. Selon des articles parus dans Nature, la dernière inversion géomagnétique a eu lieu il y a 12 400 ans, au onzième millénaire avant notre ère. On sait que cette période est marquée de grandes extinctions dans le monde animal. (Nature 234,27/12/71).

Certains scientifiques estiment que la prochaine inversion des pôles magnétiques terrestres aura lieu vers 2030. (article paru dans Nature 12/2/76).

On sait aujourd’hui que les pôles Nord et Sud du champ sont susceptibles de s’inverser. Les laves solidifiées sont là pour en témoigner puisqu’elles pointent alternativement vers les régions australes ou boréales. Depuis quelques décennies, on a d’ailleurs observé l’extension croissante d’une anomalie du champ magnétique dans l’Atlantique Sud. (article paru dans Sciences&Vie N°229).

Selon les lois de la mathématique et de la physique, la Terre ne peut subitement tourner dans l’autre sens à cause de la conservation du moment cinétique ( c’est ce qui fait qu’une ballerine tourne plus vite quand elle rapproche ces bras le long du corps ). Il faudrait une collision violante pour que ça se produise ou l’arrivée d’une planète dans notre système solaire (La Nibiru des sumériens?) dérèglant tout sur son passage.

Une inversion des pôles est alors plus probable plutôt qu’un changement de rotation de la terre et ce phénomène est plutôt long à se mettre en place (5000 ans) …

Voir: Basculement des Pôles

CONCLUSION

Le 21 décembre 2012 est une formidable manipulation servant à cacher un agenda occulte pour une nouvelle civilisation à venir, le cinquième Soleil de l’âge du Verseau.

Fin de l’esclavage ou domination électronique de l’humanité dans un système hyper-capitaliste avec à la tête des ELUS. 

Le monde est en marche…

 

Source de l’article : secretebase.free.fr

© 2012, Les Chroniques d'Arcturius.
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer sa source originale.

Transmis par Arcturius, le 1 décembre 2012

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : ascensiondivine
  • ascensiondivine
  • : Sophro-transgénérationnel - Ascension individuelle et planétaire
  • Contact

Profil

  • SamiaGaïa
  • Coach Spirituel  
Sophrologie transcendantale et Alchimique
stages d'éveil spirituel 
Analyse des rêves
  • Coach Spirituel Sophrologie transcendantale et Alchimique stages d'éveil spirituel Analyse des rêves

Texte Libre

    
    Je vous présente mon nouveau site :
http://www.uni-vers-cite-de-lumiere.com/ 

          

           COEURS

     DON DU COEUR 
 Je fais un don avec compassion.
Faire un don pour la fondation
"Uni-Vers-Cité de lumière"
    
 

 

      JOSEPHINE WALL

 A toutes à tous Lumière d'Amour 

UNION SACREE

Feminin + Masculin = Communication

  

dev361.gif
    
        Activités Mars 2013

     Stage : Guérir l'enfant intérieur
Samedi 16 Mars de 10h à 17h
à Paris
   
Stage : Sophro-Energie
Samedi 23 Mars de 10h à 17h
à Paris

Stage : Connexion Quint'essense
Samedi 30 Mars de 10h30 à 17h
a Mory dans l'Oise
Me contacter 01.70.00.36.44
100€ la journée pour chaque stage.

 

dev361.gif 

Stage : Connexion Quint'essense
Mardi 2 avril et jeudi 18 avril
à Espace Harmonie 
de 19h à 22h


dev361.gif
 

 

 

 

INTENTION DE RASSEMBLEMENT DANS LE COEUR
TOUS LES SOIRS A 21H.

Je choisis de vibrer l'Amour la Joie et l'Harmonie
 à chaque instant,
avec toute forme de vie
sur cette planète dans les quatre directions,
avec les quatre règnes et les quatre éléments
ainsi que tous les DEVAS DE LUMIERE.
Qu'il en soit ainsi.
Merci de diffuser
Amour et Gratitude,
SamiaGaïa

dev361.gif

 

CHAINE D'AMOUR


Merci de participer à la Chaîne d'Amour
du vendredi à 21h. Seul ou en groupe, laissez
l'Amour s'écouler vers toute l'humanité et tous
les règnes en toute simplicité et innocence.
Alain

 

Recherche

Archives